Où vont vos dons ?

Depuis sa création en 1997, la Fondation de l’hôpital Marie-Clarac n’a cessé de soutenir l’hôpital pour lui permettre d’offrir des soins d’excellence dans un environnement chaleureux et serein. Vos dons et vos soutiens, quels qu’ils soient, sont donc essentiels à notre bel hôpital, aussi bien dans nos services de réadaptation que dans notre nouveau Pavillon Mère Anselme Marie, où l’Oasis de Paix accueille aujourd’hui un nombre grandissant de patients en fin de vie. Cependant, vous vous demandez peut-être ce qu’il en est exactement au niveau des dons reçus par notre Fondation. Pour cela, voici quelques détails.

 

D’où les dons viennent-ils ?

Une grande majorité des dons reçus proviennent d’entreprises locales et nationales qui nous soutiennent, souvent même depuis de nombreuses années.

Cependant, grâce à de nombreuses activités et de nombreux dons spontanés, le grand public, les ex-bénéficiaires de l’hôpital et même nos excellents employés et bénévoles nous permettent de recueillir un montant plus important chaque année !

En clair, sans vous tous, entreprises et particuliers, rien de tout cela ne serait possible !

 

Où vont vos dons ?

En 2014, c’est près de 2 millions de dollars que la Fondation a remis à l’hôpital Marie-Clarac. La totalité de cet argent a été utilisée pour mettre sur pied le Pavillon Mère Anselme Marie et plus particulièrement l’Oasis de Paix, notre nouvelle unité de soins palliatifs qui a vu ses portes ouvrir en novembre 2014. La campagne de financement prenant fin, les dons reçus en 2015 vont être de nouveau distribués en fonction des besoins de l’hôpital, que ce soit en soins palliatifs évidemment, mais aussi en réadaptation selon les demandes et les projets. Notre objectif est toujours le même : permettre à l’hôpital d’offrir des soins de grande qualité, comme il fait depuis plus de 50 ans déjà !

Pour plus de renseignements sur les réalisations depuis 1997

Il faut aussi remarquer qu’au niveau des charges administratives, nous sommes à un niveau très bas depuis les débuts de la Fondation. Par exemple, au cours de la dernière année fiscale 2013-2014, moins de 5% des revenus étaient dédiés aux charges d’opération de la Fondation (administration, organisation d’événements…).